DE | EN | FR

NOTRE ARSENAL...


ÉCHOGRAPHIE

À la fois non destructif et économique, l'examen échographique permet de contrôler les soudures, avec des résultats très satisfaisants, même sur des épaisseurs de paroi dépassant 15 mm. Ainsi, on peut notamment détecter et localiser distinctement les défauts de collage entre le métal fondu et le matériau de base, ces derniers étant approchés superficiellement. Le contrôle échographique effectué conformément à la notice 2000 AD est toujours documenté par un procès-verbal d'essai.


RADIOGRAPHIE

Le contrôle des soudures est réalisé, ici, à l'aide de films radiographiques et d'un tube à rayon. Passés aux rayons X, les films appliqués sur le joint soudé permettent ainsi une évaluation pertinente de la qualité et du résultat de l'examen interne de la soudure, dont l'épaisseur peut atteindre 15 mm. La radiographie permet notamment de détecter la présence de pores à l'intérieur d'une soudure. Les résultats de l'examen aux rayons X sont consignés dans un procès-verbal d'essai.

PROCÉDÉ DE SOUDAGE SOUS FLUX EN POUDRE

Doté d'une extrême fiabilité et d'une excellente qualité de soudage, ce procédé préserve durablement les propriétés mécaniques du matériau, l'apport en chaleur étant minimal, et se caractérise par la régularité de l'aspect du cordon, lequel présente nettement moins de défauts que les joints soudés à l'aide des procédés manuels couramment utilisés.

BANC D'ESSAI DE COUPLE POUR RÉDUCTEUR

Le banc d'essai pour couple sert au contrôle du couple nominal et du couple maximal en sortie de tous les engrenages excentriques et planétaires à bain d’huile, neufs ou ayant déjà fait l'objet de réparations. En outre, il permet d'en vérifier les performances - capitales - de freinage, soit celles de leur blocage automatique.


NOS QUALIFICATIONS...

DIN EN 1247
Ce qu'implique la DIN EN 1247 pour la production et le service des poches de coulée?

Reprenant l'essentiel des modifications et des compléments, de nombreux tableaux listent les risques significatifs, les situations dangereuses, les exigences et/ou mesures de sécurité relatives aux différentes machines. Voici quelles sont les nouvelles exigences qui en résultent pour les poches de coulée:

  • La position correcte du centre de gravité d'une poche de coulée est élémentaire pour la sécurité du personnel opérateur et pour la conduite lors du basculement. C'est la raison pour laquelle les poches de coulée en acier dotées d'un entraînement de basculement de levage auxiliaire doivent être réalisées de manière à ce que le centre de gravité de la poche se trouve toujours sous l'axe du tourillon porteur, et ce, quelle que soit la phase de service (vide ou remplie). Une transformation ultérieure de la poche, par rehaussement de la cuve, ou par des revêtements réfractaires à plus fines parois, modifie nettement la position du centre de gravité ; elle est donc interdite. Pour les poches à entraînement manuel, à air comprimé et électrique, la position du centre de gravité doit être conçue de telle manière que le couple de freinage présent du mécanisme d'entraînement ne soit pas surchargé, et ce, quelles que soient les phases de service.
  • La plupart des poches de coulée sont équipées d'engrenages. La cuve est basculée par la démultiplication assurée par l'engrenage à l'aide d'un volant à main, d'un moteur à air comprimé ou d'un moteur électrique. Pour des raisons de sécurité, les engrenages doivent être équipés d'un ressort à frein qui garantit la condition d'un autoblocage dynamique. Cette exigence est satisfaite dès lors que l'entraînement s'arrête instantanément ou dans un laps de temps très court, et ce, même si un couple de rotation exerce encore un effet sur le côté du couple de sortie. Pour les poches de coulée à engrenage, la DIN EN 1247 exige à présent un contrôle régulier du couple de sortie et du couple de freinage, afin d'assurer un autoblocage dynamique. 
La pratique usuelle jusqu'à présent était de baisser lentement le balancier, après avoir vidé la poche. Si le balancier restait en biais, le couple de freinage était considéré comme correct ; si le balancier se déplaçait de lui-même, jusqu'au contact avec le sol, il fallait le remplacer. On partait du principe (et on se trompait) qu'un balancier en biais exige un couple de freinage semblable à une poche de coulée remplie pendant le fonctionnement. À l'avenir, l'engrenage doit être démonté au moins tous les deux ans, le couple de sortie tout comme le couple de freinage doivent être mesurés sur un banc d'essai et les données en résultant, documentées.
  • La chute d'une poche de coulée soulevée constitue un danger notoire, risquant notamment de se produire en cas d'usure, de rupture ou de déchirure de composants. Afin d'éviter cela, tout fabricant est tenu de fournir un certificat de stabilité statique, dans lequel on doit pouvoir compter sur un coefficient de sécurité égal à 2.
Documentation technique (PDF)
DGUV, informations 209-018
Les DGBU, Informations 209 - 018 (anciennement BGI : « Informations des Caisses Professionnelles d’Assurances Sociales ») comportent des recommandations et des conseils concernant l’application de prescriptions et d’instructions nationales, comme celles de l’association professionnelle des fondeurs allemands. La DGVU est une brochure d’information de la MMBG, soit l’association professionnelle allemande des métiers du bois et de la métallurgie, portant sur les exigences en matière d’essais, et notamment sur l’étendue et la périodicité réglementaire des inspections requises pour les poches de coulée, de transfert et de laitier. Cette brochure vise à réduire les malentendus relatifs aux exigences en matière d’inspection des poches, et, ce faisant, de prévenir ou d’éviter par là même les risques d’accidents et d’avaries. Forts de notre étroite collaboration avec la MMBG, c’est bien volontiers que nous vous fournirons personnellement de plus amples renseignements sur la DGVU. N’hésitez pas à nous contacter à ce sujet par téléphone ou par courriel.
DGUV, règles 100 - 500
Englobant la dernière version de la réglementation de sécurité du travail, la DGUV (anciennement BGR, soit « berufsgenossenschaftliche Regeln für Sicherheit und Gesundheit bei der Arbeit » ou règlement des caisses de prévoyances professionnelles, ayant trait à la sécurité et à la santé au travail) est un guide pour la mise en œuvre des instructions relatives à la sécurité et à la prévention des accidents au travail, publié par la confédération allemande des caisses de prévoyance contre les accidents. La DGUV, règles 100 - 500 arrête « l’exploitation des équipements de travail » et traite notamment dans les chapitres 2.21 et 2.8 de sujets qui concernent directement notre branche : « Exploitation et maniement des dispositifs de préhension de charge dans l’industrie du levage » et plus particulièrement dans les « Fonderies ». Autrefois, ces thèmes figuraient sous les BGR C 17 et C 19 (aujourd’hui directive 33 et 34). Travaillant en étroite collaboration avec la MMBG, nous nous tenons à votre entière disposition pour tout complément d’informations personnalisées portant sur la DGUV, règles 100 - 500. N’hésitez pas à nous contacter à ce sujet par téléphone ou par courriel.

NOS CERTIFICATIONS...

ISO 9001:2015

Déjà homologuée en été 2010 en vertu du dernier système de gestion qualité du centre de contrôle technique « TÜV Nord », la Sté Foundry Service GmbH est désormais détentrice de la certification selon DIN EN ISO 9001:2015.

Mais pourquoi s'oblige t-on, chez Foundry Service, à travailler selon des réglementations aussi strictes, en matière de services et de production?

Our main objective is to control workflows and interfaces in our company in a way that increases the effectiveness and quality of our work in a purposeful manner. Clearly defined workflows lead to a timely detection of problems and their minimization in the production process. But they also increase the quality and safety of our products. Therefore production times and administrative processing times are reduced. Besides, all our employees are intimately involved in the processes, receiving available education and training. This means that product and service related improvement potentials are recognized and optimization measures are developed.
The answer could have been shorter and simpler, too:
We wish to continue increasing the good quality and accomplishments of the company Foundry Service GmbH, and we desire to satisfy you as our customer promptly. Therefore we are certified according to the state of the art of the ISO management system.

Evidence of manufacturer qualification
Companies that market steel constructions and other construction products need a qualification evidence that certifies their qualification for the welding of steel constructions. This regulation applies to the international markets as well as to the national market. The qualification certificate is issued by an inspecting authority that is recognized according to building regulations, after the technical staff and the equipment have been checked. The company Foundry Service GmbH was recognized as being qualified for welding according to DIN 18800-7 item 13.1 – 13.3 and the Machinery Directive 98/37/EC.
Evidence of Manufacturer Qualification as a PDF file